Le prince Sauvage et la renarde, de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Jean-Claude Götting

Repéré grâce à cette édition de L’as-tu lu mon p’tit loup ? et reçu pour Noël (merci maman !), Le prince Sauvage et la renarde attendait patiemment, du haut de ma pile à lire pour le Cold Winter Challenge, que je daigne enfin m’y plonger… C’est chose faite, et pour le dire vite : c’était très chouette !

16288b435e57869f7e38a41b273b4bed621676.jpeg

Le résumé

Dans un lointain royaume vit un jeune prince colérique, et dont l’unique passion se trouve être la chasse. Mais un jour d’hiver, Sauvage – car c’est son nom – est pris à son propre jeu : alors qu’il poursuit un cerf en pleine forêt, sa jambe se coince dans l’un des pièges à loup qu’il avait lui-même placés ici. Incapable de se libérer seul et trop éloigné des zones habitées pour que quelqu’un puisse venir à sa rescousse, Sauvage subsiste tant bien que mal en mangeant des baies et autres insectes se trouvant à sa portée. Une mystérieuse renarde, quant à elle, vient tous les jours le visiter, lui dispensant de sages paroles et partageant parfois avec lui un bout de son repas. Bien aimable, d’ailleurs, la pauvre renarde : c’est le prince Sauvage en personne qui, par le passé, avait tué ses renardeaux. Mais ces échanges quotidiens sèment justement, chez le chasseur, les graines du changement…

Mon avis

Cet album grand format, destiné aux 9-13 ans, frappe d’abord par sa beauté. La couverture est aussi jolie (on ne le voit pas sur la photo, mais en vrai le lettrage composant le titre est argenté) qu’intrigante. La mise en page, à l’intérieur du livre, est soignée, aérée, et les sublimes illustrations de Jean-Claude Götting nous plongent aussitôt dans une atmosphère médiévale aux teintes hivernales. En pleine page ou double page, riches en couleurs, elles font la part belle aux émotions et expressions des personnages, qu’ils soient humains ou animaux.

L’écriture de Jean-Philippe Arrou-Vignod est quant à elle savoureuse ! « Poularde », « soudard », « pourpoint »… les mots roulent dans la bouche et nous transportent dans cet énigmatique autrefois des contes. J’ai aimé me laisser bercer par la musicalité du texte ainsi que le caractère cyclique du récit (avec la renarde renouvelant tous les jours sa visite). Les descriptions évoquent quant à elles à merveille le foisonnement d’une nature vivante, aussi chantante que changeante, et cernant un prince qui voudrait bien la voir figée, lui qui s’amuse à tuer tout ce qui a le malheur de ne pas lui échapper.

L’évolution du prince Sauvage, justement, est sans doute l’aspect le plus intéressant de cette histoire. Car ce personnage, confronté à la faim, au froid, à l’ennui et à l’isolement, connaît une véritable mutation… qui ne manque pas de faire écho à celle de la nature, variant au fil des saisons. Peu à peu, l’apitoiement laisse place à la contemplation. Notre héros, guidé par la renarde, apprend à se décentrer pour enfin apprécier le monde qui l’entoure. Les valeurs (brutalité, combativité, esprit de conquête) qui étaient les siennes au départ, et que son père encourageait (« vous m’en ferez une femmelette« , s’exclame-t-il quand la reine suggère qu’on l’instruise), sont questionnées avant d’être définitivement descendues de leur piédestal… En cela, le récit est véritablement initiatique. Et si ancestrales soient-elles, ses thématiques trouvent clairement un nouveau souffle aujourd’hui.

En bref

Pour conclure, cet ouvrage est sans aucun doute une très jolie découverte, et je le feuilletterai de nouveau avec grand plaisir ! Cependant je dois lui faire un reproche : s’il emprunte à merveille les codes du conte à l’ancienne, il aurait cependant pu se débarrasser de ses aspects les moins reluisants. Je pense en particulier à l’un des personnages féminins que l’on découvre vers la fin de l’histoire, et qui est incroyablement stéréotypé… Au XXIème siècle, est-ce qu’on a vraiment envie de faire perdurer ces représentations d’un autre temps ?

Untitled design (7)

Le prince Sauvage et la renarde
Jean-Philippe Arroud-Vignod, Claude Götting, chez Gallimard
Parution le 12 octobre 2017
EAN : 9782070632534
48 pages - 16€

A propos facedecitrouille

Prof de lettres et d’anglais en lycée pro, j’aime la littérature jeunesse et ado de tout mon p'tit cœur de crapaud.

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s