Mes héroïnes préférées en littérature jeunesse

Lorsque je repense aux romans que j’ai aimés, je me rends compte que la plupart se distinguent par la présence d’une chouette héroïne, de celles que l’on aimerait avoir pour amies. Fortes, courageuses, intelligentes, drôles, résilientes, atypiques, mes héroïnes préférées n’en oublient pas d’être imparfaites : ce sont, comme toujours, les nuances qui rendent un personnage véritablement intéressant. Dans cet article, je vous parle de celles qui ont particulièrement marqué mon parcours de rat de bibliothèque…

 

  • Matilda, dans Matilda (Roald Dahl)

La présence de Matilda dans une telle sélection était une évidence : importante source d’inspiration dans mon enfance, je ne pouvais qu’admirer sa grande curiosité, ses pouvoirs magique et son aptitude à se révolter face aux injustices. J’ai toujours apprécié sa manière de puiser de la force dans les livres, alors que sa famille abusive ne cesse de vouloir la tirer vers le bas.

Si la vie d’Amanda Hardy peut parfois ressembler à celle des pompom girls des teen movies, ce n’est qu’une impression. Adolescente transgenre, Amanda s’est relevée des pires épreuves et sait désormais apprécier les bonheurs les plus simples. C’est un personnage aussi fort que vulnérable, et dont le cheminement intérieur est extrêmement intéressant.

 

Fidèle est peut-être l’une des héroïnes les plus attachantes de cette sélection. Impossible de ne pas se prendre d’affection pour ce personnage décalé et en marge de tout… Fifi (c’est son surnom) ne cesse de lutter pour trouver sa place et ce-faisant, puise en elle-même des ressources insoupçonnées. Drôle, vivante, sensible, obstinée, on ne s’ennuie jamais en sa compagnie.

  • Franky, dans Freaky Green Eyes (Joyce Carol Oates)

Franky est une adolescente ambivalente : alors que ses illusions d’enfant s’effondrent, la tentation est grande de se replier sur les confortables vestiges de la supercherie… mais la nécessité de faire face à la vérité est plus forte encore.  Cette héroïne en révolte mais pétrie d’incertitudes, cherchant sa place dans un monde de faux-semblants et de misogynie, nous en dit long sur le chemin sinueux qu’est la quête de justice.

 

  • Ophélie, dans Les Fiancés de l’hiver (Christelle Dabos)

Ahhhh, Ophélie… une héroïne aussi gauche que timide, planquée derrière son écharpe et ses lunettes…  En quelques pages seulement, j’ai su qu’elle et moi on allait bien s’entendre. Débarquée de force loin des siens, promise en mariage à un sombre inconnu, Ophélie use de son flair et de ses talents magiques (lire dans les objets, circuler à travers les miroirs) pour faire face à sa nouvelle situation. Sa révolte est subtile, toute en finesse, mais chamboulera bien des choses…

Largement inspirée de Beatrix Potter, Charity Tiddler est un personnage aux multiples facettes. Elle est excentrique, timide, passionnée de mycologie et de dessin… et surtout, incapable de se conformer au chemin tout tracé de « jeune fille bien comme il faut » que la société anglaise des années 1890 lui réserve. C’est à mon sens l’un des personnages les plus inspirants qui soit, invitant à s’accrocher à ses passions quoi qu’il en coûte.

 

  • Hermione Granger, dans Harry Potter (J.K. Rowling)

Si je devais me choisir une amie dans l’univers de Harry Potter, ce ne serait certainement pas Hermione Granger. J’irais probablement vers Luna Lovegood, Ginny Weasley (si mal adaptée à l’écran), Nymphadora Tonks… Mais le degré de sympathie n’est pas forcément ce qui fait les bons personnages, et Hermione a pour elle bien d’autres choses : une curiosité insatiable, une grande logique, du pragmatisme, l’amour des livres, une soif de justice inébranlable, de l’ambition… Comme Charity Tiddler, elle est incroyablement inspirante !

Ce personnage s’inscrit dans un contexte bien particulier : autrichienne issue d’une famille juive, elle est forcée de fuir son pays en compagnie de sa petite sœur, Nelli, afin d’échapper au nazisme. Steffi se retrouve alors en Suède : nouveau climat, nouvelles conditions de vie, nouvelle famille d’accueil… Cela fait beaucoup, surtout lorsqu’on est âgée d’à peine 12 ans ! Pleine de ressources, de maturité, mais également de conflits intérieurs et de désillusions, Steffi est une héroïne riche en nuances. Son évolution, sur plusieurs années, est par ailleurs racontée avec beaucoup de justesse.

 

  • Georgia Nicolson, dans Le journal intime de Georgia Nicolson (Louise Rennison)

Comment ne pas évoquer Georgia Nicolson, l’héroïne de la série jeunesse de Louise Rennison ? Certes, ma dernière rencontre avec elle remonte à il y a plus de dix ans, mais je crois que c’est de toute façon une lecture qui doit se faire en contexte, c’est-à-dire en étant soi-même ado et en proie à des interrogations similaires. Et quelle bouffée d’air frais, à l’époque ! (vindiou, je viens de me prendre 30 ans dans la face en écrivant ces derniers mots.) Georgia Nicolson, c’était l’héroïne maladroite, impulsive, angoissée, colérique, incroyablement drôle, bref, l’héroïne imparfaite et absolument pas idéalisée que l’on ne voyait nulle part ailleurs. Et c’était chouette.

  • Lyra, dans À la croisée des mondes (Philip Pullman)

Si vous me lisez depuis un certain temps déjà, vous connaissez mon amour pour la trilogie de Philip Pullman… mais peut-être n’ai-je pas encore assez parlé de mon affection pour son personnage principal. Lyra est une héroïne rusée, téméraire, rebelle et à l’esprit d’aventure. Sa curiosité, de même que sa capacité à questionner l’ordre établi, la mènent à faire les découvertes les plus mystérieuses et les rencontres les plus étonnantes. J’admire autant son sens de l’adaptation que sa résilience et son ouverture d’esprit…  Bref, vive Lyra !Untitled design (7)Et vous, quelles sont vos héroïnes préférées ?

A propos facedecitrouille

Prof de lettres et d’anglais en lycée pro, j’aime la littérature jeunesse et ado de tout mon p'tit cœur de crapaud.

29 réponses

  1. Ah, tu me donnes encore plus envie de lire Miss Charity ! Ça fait à peu près mille ans que je le convoite (j’aime beaucoup M-A Murail !). Je te rejoins pour Lyra et Ophélie ❤ et Georgia Nicholson, hahaha, les souvenirs :')
    Pour ce qui est de HP j'aime beaucoup Ginny, elle a une évolution formidable !

    Aimé par 1 personne

  2. Uranie

    Merci beaucoup pour ton abonnement. Je ne lis pas vraiment de jeunesse mais j’aime ton blog, il est tout joli 🙂
    Ton article m’a ramené en enfance. J’adorais lire Roal Dahl ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Je te rejoins totalement sur Lyra, je me souviens que plus petite je l’adorais parce qu’elle montait sur les toits sans avoir peur (je rêvais de me balader sur les toits mais je l’ai jamais fait..!). Il va falloir que je lise Matilda, j’entends tant de bien à son sujet !

    Aimé par 1 personne

  4. Hmm question difficile que celles des héroïnes, il y a en a tellement, je pense que si j’avais du faire un choix j’aurais moi aussi cité Ophélie, Lyra, Hermione, Matilda et Charity Tildder (j’ai tellement aimé ce roman à l’époque, un vrai coup de coeur). J’ajouterai une héroïne découverte récemment Charley (de la série Charley Davidson de Darynda Jones) dont la vie trépidante faite d’enquêtes, de fantômes, de romance et d’humour me passionne, sa série est l’une de mes séries doudou du moment. Je pense également à Menolly de la série des Dragons de Pern d’Anne Mac Caffrey, une perle de SF. Je terminerai avec une héroïne de BD : Xiong Mao alias Petit Panda de la série de BD Freak’squeele (de Florent Maudoux), qui dans un monde de super-héros, sans pouvoir arrive à faire des trucs bien badass, issue d’une famille mafieuse, elle est maître forgeron et pratique les arts-martiaux, ça me donnerait presque envie de faire un article tout ça ! Beau sujet, à réfléchir =)

    Aimé par 1 personne

      1. J’ai découvert cette série en regardant les vidéos de Margaud Liseuse, la couverture ne me disait vraiment rien qui vaille et finalement je ne regrette pas d’avoir suivi ses conseils ! J’ai fait une chronique sur le premier tome il y a quelques mois.

        J'aime

  5. Bonjour! Je te suis à present!
    Merci pour tes conseils. J’ai depuis peu un blog sur l’égalité entre les filles et les garçons et je m’interesse beucoup à la literature non sexiste afin de partager cela avec mes enfants de 5 et 6 ans. Tout conseil est bienvennu!

    Aimé par 1 personne

  6. Je partage avec toi Lyra (Pullmann mon amour ❤ ), Georgia (que de bons moments en les lisant ado! Que d'expressions farfelues et tellement drôles!), Hermione (ai-je besoin d'argumenter?) et Mathilda (Ce livre, ce livre… Je l'ai usé au fil de mes relectures…. Il me touche de manière inexpliquée) ❤
    J'y ajouterai Ellana (Le pacte des Marchombres), Elisha (Tobie Lolness), et Sephy (Entre Chiens et Loups)
    Je vais bientôt commencer la Passe Miroir, et Dysfonctionnelle me tente beaucoup beaucoup aussi !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s