Barricades, de Charlotte Bousquet et Jaypee

Barricades est une bande-dessinée toute récente, puisqu’elle est sortie en janvier 2018. Il était hors de question que je passe à côté : qu’une autrice aussi bien implantée dans le paysage de la littérature jeunesse française s’intéresse à la question de la transidentité, ce n’est quand même pas rien ! C’est d’ailleurs aussi le cas de Marie-Aude Murail avec Sauveur & fils, même si j’avoue que je ne sais pas trop quoi penser de la manière dont elle traite ce sujet… En tout cas, c’est plutôt bon signe. Peut-être allons-nous enfin avoir droit à des représentations de plus en plus intéressantes et diversifiées ?

9782354885380_1_75

Le résumé

Sam est une adolescente transgenre contrainte de changer d’établissement scolaire pour fuir les violences quotidiennes que lui infligent les autres élèves. Elle intègre un autre lycée, dans lequel elle espère enfin vivre sa vraie vie : celle d’une jeune fille passionnée de musique et de chant… Ses parents la soutiennent, mais pourra-t-elle en dire autant de ses nouveaux camarades, qui ne connaissent rien de son passé ?

Mon avis

Dès les premières cases, Barricades nous emmène dans son univers feutré. Ici il est question de secrets, d’espoirs, de craintes, d’une lumière que Sam ne fait qu’entrevoir, à peine extirpée de l’obscurité. Les couleurs dominantes sont ainsi celles de la nuit : bleu, violet, vert… Tout nous indique que Sam s’est réfugiée dans une espèce de mise en veille prolongée, comme pour mieux se protéger de la déferlante transphobe l’ayant menacée.  Le pire étant derrière elle, elle n’aspire désormais qu’à l’éveil.

Quand ils ont commencé à jouer, j’ai senti mon corps vibrer. Comme s’il sortait d’un long sommeil, façon Blanche-Neige et ou Belle au bois dormant, sauf que là, ce n’est pas le baiser du prince qui l’a réveillé, mais « Come As You Are ». Kurt Cobain en guise de bienvenue, ça ne pouvait pas mieux tomber.

J’ai apprécié cette plongée dans l’intériorité de Sam, dépeinte avec nuance et délicatesse. Les dualités représentées (ombre/lumière, nuit/jour, fragilité/force) ainsi que l’évocation d’une certaine culture adolescente (la chambre pleine de posters, les soirées entre ami·e·s, l’usage des réseaux sociaux…) nous rendent cette héroïne profondément humaine et attachante.

Outre cela, Barricades a le mérite d’être aussi court (72 pages) qu’accessible. Le lectorat cible étant de 13-15 ans, on peut sans difficulté imaginer le mettre entre les mains de collégien·ne·s ou lycéen·ne·s qui se poseraient des questions sur le sujet. Il me semble constituer une bonne approche, avec juste ce qu’il faut de pédagogie. En filigrane, d’autres thématiques sont évoquées : la dépression, la scarification, le harcèlement scolaire et le cyber-harcèlement… L’accent étant, au bout du compte, mis sur des valeurs telles que la solidarité et l’ouverture d’esprit.

Si je devais reprocher quelque chose à ce livre, cependant, ce serait d’être… trop court, justement ! La fin, bien que chargée d’espoir et porteuse d’un message positif, semble un peu précipitée. On aimerait bien profiter un peu plus longtemps de la chaleur de cette lumière enfin revenue…

Être forte.

J’espère l’être suffisamment pour affronter cette première journée du reste de ma vie.

Untitled design (7)

Barricades
Charlotte Bousquet et Jaypee, chez Gulf Stream
Parution le 11 janvier 2018
EAN : 978-2354885380
72 pages - 15€
à partir de 13 ans

A propos facedecitrouille

Prof de lettres et d’anglais en lycée pro, j’aime la littérature jeunesse et ado de tout mon p'tit cœur de crapaud.

2 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s