Les Sorcières de la Littérature #2 : Pologne

En ce deuxième mois du challenge Les Sorcières de la Littérature, c’est la Pologne qui est mise à l’honneur. Je ne vous cache pas qu’il a été particulièrement difficile de trouver une autrice polonaise écrivant de surcroît des livres pour la jeunesse, tout en étant (sinon c’est trop facile) traduite en français ou en anglais. Pour tout vous dire, j’en ai trouvé deux : Iwona Chmielewska et Maria Dek. J’ai finalement opté pour cette dernière, pressentant que son univers empreint de poésie allait me plaire.

walk on earth.png

Je vous la présente en quelques mots ? Née en Pologne en 1989, Maria Dek vit aujourd’hui à Varsovie. Elle est illustratrice en freelance et a créé plusieurs livres pour la jeunesse. En France, elle a d’abord été publiée chez Marcel & Joachim (En forêt, en 2015), puis chez Hélium (Quand je serai grand en 2016, puis La souris qui voulait faire une omelette en 2017).

Vous pouvez avoir un aperçu de son travail sur sa page Facebook ou encore son compte Instagram.

61lGKFMt1pL.jpgf

Dans le cadre de ce challenge, j’ai choisi de lire En forêt, qui s’avère être le tout premier livre de Maria Dek, et c’était une bien jolie découverte !

La première impression, pour commencer : l’ouvrage est attrayant et de bonne qualité. En le feuilletant simplement, l’œil est tout de suite attiré par la richesse des couleurs : du vert, forcément, en quantité et dans presque toutes ses nuances, du jaune, du orange, du rouge… ainsi que quelques petites touches de bleu et de gris. De quoi mettre l’eau à la bouche !

site_foret_sp1

En y regardant d’un peu plus près, les illustrations, réalisées à l’aquarelle, se révèlent denses et pleines de surprises. Maria Dek ne cesse de jouer avec la composition et la perspective. En suivant les traces du jeune garçon qui s’en va explorer la forêt, nous nous retrouvons ainsi à contempler les plus petites choses (un gland égaré, quelques fraises des bois), mais aussi les plus grandes (des arbres gigantesques qui vous toisent de toute leur hauteur). Vues aériennes, immersion dans un lac (la tête sous l’eau, plouf), parties de cache-cache dans les feuillages, rencontres avec des animaux sauvages… chaque page se fait la promesse d’une nouvelle aventure.

site_foret_sp3

Accessible à partir de 3 ans, En forêt est bien sûr économe de ses mots. Ces derniers ont pour fonction de suggérer, inviter au jeu ou à l’observation (« regarde ! », « respire »). Ils mobilisent les cinq sens, incitant à l’éveil, tout en suscitant juste ce qu’il faut d’émotion… Car la magie de la forêt, c’est aussi sa force d’évocation : la rêverie, les découvertes, la nostalgie des vacances, les peurs enfouies à l’ombre d’un buisson. Et cela, Maria Dek l’a très bien représenté. Untitled design (7)

En forêt
Maria Dek, chez Marcel & Joachin
Parution le 5 novembre 2015
EAN : 979-1092304138
48 pages - 14€
à partir de 3 ans
Le bilan des mois précédents :
Tenté·e par ce challenge ? Ces liens pourraient vous intéresser :

A propos facedecitrouille

Prof de lettres et d’anglais en lycée pro, j’aime la littérature jeunesse et ado de tout mon p'tit cœur de crapaud.

4 réponses

  1. […] Cecilia Díaz. Pour sa deuxième critique, en février, elle a parlé tout aussi bien d’En forêt de Maria Dek. ¤ et un bon coup de gueule pour finir chez Biblioqueer, au sujet du premier tome des Porteurs de […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s