Les Sorcières de la Littérature #3 : Russie

En mars, c’est la Russie que l’on explore dans le cadre du challenge Les Sorcières de la Littérature. Comme pour la Pologne, trouver un livre correspondant à tous les critères (ceux du challenge : rédigé par une autrice / russe, et les miens : pour la jeunesse / traduit en français ou en anglais) n’a pas été évident. Finalement, j’ai décidé d’attendre ma visite au Salon du livre de Paris. La Russie étant le pays invité d’honneur de cette dernière édition, j’avais bon espoir d’y trouver quelque chose… et ça n’a pas loupé. Ceci-dit, le choix y était tout de même limité : parmi tous les livres jeunesse russes proposés – aux couvertures souvent très alléchantes -, l’immense majorité était uniquement disponible en langue originale, snif, snif.

Allez, trêve de bavardages, je vous présente ma lecture de mars !

walk on earth.png

Alexandra Litvina (autrice) et Ania Desnitskaïa (illustratrice) ont déjà collaboré ensemble sur un autre album, Métro, paru en 2015 et dont je n’ai pas l’impression qu’il existe une traduction française à ce jour (corrigez-moi si je me trompe). Toutes deux moscovites, cela fait un moment qu’elles gravitent dans le monde de la littérature jeunesse : Alexandra Litvina travaille dans une maison d’édition spécialisée dans les ouvrages pour les enfants, tandis qu’Ania Desnitskaïa, professeure de dessin, en a déjà illustré un bon nombre. Vous pouvez retrouver son travail, dont les images qui apparaissent dans cet article, ici.

Pour le challenge, j’ai choisi de lire leur deuxième collaboration : L’Appartement, un siècle d’histoire russe, initialement paru en 2017.

image.jpeg

Comme son titre le laisse présager, L’Appartement est un album documentaire. Son ambition ? Explorer l’histoire russe sur cent ans, de 1902 à 2002, sous l’angle de la vie quotidienne, familiale et intime. Ainsi, que ce soit à travers les illustrations ou les récits contés par les quelques personnages qui prennent la parole (systématiquement des enfants), nous ne quittons jamais l’enceinte de l’appartement dont les habitant·e·s se côtoient ou se succèdent, au fil des ans.

J’ai bien aimé cette approche, qui fait la part belle aux plus petits détails. L’impact des décisions politiques et des évolutions de la société apparaissent alors à travers les vêtements, les accessoires, la décoration, les ustensiles, les activités ou les conversations – éléments véritablement mis en valeur par le foisonnement des illustrations.

untitled

Disséminés ça et là, quelques documents viennent authentifier les récits des personnages : coupures de journaux, cartes postales, photographies en noir et blanc, tickets de rationnement, billets de théâtre… La représentation de petits objets, annotés pour expliquer leur fonction, prend également la forme d’un jeu, le/la lecteur·ice étant invité·e à les retrouver, mis en situation, dans les illustrations double-page.

untitled

Pour le reste, l’histoire n’étant pas mon domaine, je ne me sens pas vraiment en mesure d’évaluer la qualité des textes et du contenu scientifique. Il me semble en tout cas que ce livre pourrait s’avérer ardu pour les plus jeunes (je n’ai pas trouvé d’âge cible, personnellement je dirais dès 8 ans, sans certitude) sans l’accompagnement d’un·e adulte ou un travail préalable (à l’école notamment) : il y a beaucoup de textes, une grande quantité d’informations, des allusions qui ne sont explicitées qu’un peu plus tard dans le livre… Cela-dit, je pense qu’il peut représenter un outil très intéressant dans le cadre d’une lecture guidée, et qu’il plaira sans aucun doute aux jeunes lecteur·ice·s plus expérimenté·e·s qui s’intéressent de façon générale à l’histoire, aux guerres et aux autres cultures.Untitled design (7)

L'Appartement, un siècle d'histoire russe
Alexandra Litvina (autrice) et Ania Desnitskaïa (illustratrice) 
Chez Louison éditions
Parution le 8 mars 2018
EAN : 979-1095454250
55 pages - 17,50€
à partir de 8 ans

 

Le bilan des mois précédents :
Tenté·e par ce challenge ? Ces liens pourraient vous intéresser :

A propos facedecitrouille

Prof de lettres et d’anglais en lycée pro, j’aime la littérature jeunesse et ado de tout mon p'tit cœur de crapaud.

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s