10 (bons) romans pour ados avec des personnages LGBT

Le 17 mai dernier, à l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, j’ai partagé sur Twitter quelques suggestions de lectures LGBT. L’envie de faire un article plus détaillé m’est venue dans la foulée : je vous propose donc ici une sélection de 10 romans à destinations des ados qui mettent en scène des personnages LGBT. Ils sont tous testés et approuvés, et j’espère qu’ils vous plairont également !


 

  • Silence radio, d’Alice Oseman

Le résumé : « Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac. Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j’aime dessiner. Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi. »

Identités représentées : bisexualité (féminine), homosexualité (masculine), asexualité

Pourquoi ça vaut le coup :  Parce que c’est une chouette histoire d’amitié avec une belle diversité, et que les interrogations des personnages (quant à l’affirmation de soi, la pression sociale autour des études…) sont à la fois intéressantes et touchantes.

Silence radio
Alice Oseman, chez Nathan
Parution le 8 juin 2017
EAN : 9782092570517
416 pages - 16,95€
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

  • La Lune est à nous, de Cindy Van Wilder

Le résumé : « Max et Olivia n’ont pas grand-chose en commun. Max, solitaire  et complexé, peine à s’intégrer dans son nouveau lycée. Olivia, sociable et hyperactive, vient d’être recrutée par la très populaire chaîne YouTube « Les Trois Grâces » et s’investit dans le milieu associatif. Ils n’ont rien en commun, si ce n’est qu’ils sont en surpoids, et que le monde le leur fait bien payer. Lorsqu’ils se rencontrent, ils se comprennent instantanément. Et décident de réagir – chacun à sa manière. L’habit ne fait pas le moine, dit-on… Ni Max ni Olivia ne s’attend aux défis qu’ils vont rencontrer. Et si l’aiguille de la balance n’était pas le seul challenge ? Et s’il était possible de décrocher la lune, même après être tombé à terre… ? »

Identités représentée : homosexualité (masculine), asexualité (suggérée)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que c’est un roman militant qui aborde sans détour la question des normes sociales et qui donne la force de résister face aux oppressions (lire ma chronique).

La Lune est à nous
Cindy Van Wilder, chez Scrineo
Parution le 14 septembre 2017 
EAN : 978-2367404776 
350 pages - 17,90€ 
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

 

  • Dysfonctionnelle, d’Axl Cendres

Le résumé : « Fidèle, alias Fifi, alias Bouboule, grandit dans une famille dysfonctionnelle ; Papa enchaîne les allers-retours en prison, Maman à l’asile ; mais malgré le quotidien difficile, Fidèle vit des moments de joie, entourée de ses six frères et sœurs aux personnalités fortes et aux prénoms panachés : Alyson, JR, Dalida, Jésus… Cette tribu un peu foldingue demeure Au Bout Du Monde, le bar à tocards que tient le père dans Belleville, théâtre de leurs pleurs et rires. À l’adolescence, la découverte de son « intelligence précoce » va mener Fidèle à « l’autre » bout du monde : un lycée des beaux quartiers où les élèves se nomment Apolline ou Augustin, et re- gardent de haut son perfecto, ses manières de chat de gouttière et ses tee-shirts Nirvana. Mais c’est aussi là que l’attend l’amour, le vrai, celui qui forme, transforme… celui qui sauve. »

Identités représentées : homosexualité (féminine)

Pourquoi il vaut le coup : Parce que c’est drôle, percutant, dynamique, et parce que l’héroïne (lesbienne) est un personnage que l’on n’oublie pas de sitôt.

Dysfonctionnelle
Axl Cendres, chez Sarbacane
Parution le 7 octobre 2015
EAN : 9782848658186
288 pages - 15,50€
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

  • Normal(e), de Lisa Williamson

Le résumé : « La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer. 
Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers. Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec »

Identités représentées : transidentité (féminine et masculine)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que la question de la transidentité est abordée à la 1ère personne (ce qui est encore trop rare), mais également parce que c’est une lecture qui booste et qui fait du bien (lire ma chronique).

Normal(e)
Lisa Williamson, chez Hachette romans
Parution le 29 mars 2017
EAN : 9782013917971
350 pages - 16,90€
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

 

  • Libération, de Patrick Ness

Le résumé : « Un samedi d’été, dans une banlieue paumée. Adam Thorn ne le sait pas encore, mais sa vie est sur le point de basculer. Asphyxié par sa famille, harcelé par son boss, tiraillé par des sentiments contradictoires, gay, définitivement gay, Adam voudrait juste avoir le droit d’aimer. Pendant ce temps, au bord du lac, l’esprit d’une jeune fille assassinée se réveille, en quête de vengeance… L’un et l’autre trouveront-ils la libération à l’issue de cette intense et surnaturelle fichue journée ? »

Identités représentées : homosexualité (masculine), bisexualité (féminine)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que c’est un roman « own voice » (l’auteur est lui-même gay) d’une grande profondeur, porté par une belle plume, un ton juste et une superbe évocation des premiers amours (lire ma chronique).

Libération
Patrick Ness, chez Gallimard Jeunesse
Parution le 15 février 2018
EAN : 9782075087896
288 pages - 14,90€
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

  • Celle dont j’ai toujours rêvé, de Meredith Russo

Le résumé : « Pour devenir elle-même, Amanda a traversé bien des épreuves. Mais la plus terrifiante reste à venir : sa première histoire d’amour. Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d’Amanda c’est qu’avant, elle s’appelait Andrew. »

Identités représentées : transidentité (féminine), bisexualité (féminine), homosexualité (féminine)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que c’est un roman « own voice » (l’autrice est une femme trans) émouvant, qui traite de questions parfois difficiles mais qui réchauffe le cœur malgré tout (plus de détails ici).

Celle dont j'ai toujours rêvé
Meredith Russo, chez PKJ
Parution le 2 février 2017
EAN : 9782266270106 
320 pages - 17,90€ 
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

 

  • Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens, de Becky Albertalli

Le résumé : « Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement : 1/ Ils fréquentent le même lycée. 2/ Blue est irrésistible. 3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.) Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Martin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr... »

Identités représentées : homosexualité (masculine)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que c’est une lecture haletante et une romance adorable. Et comme l’adaptation filmique sort très prochainement en France c’est le moment de s’y mettre, j’dis ça j’dis rien… 🙂

Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens
Becky Albertalli, chez Hachette romans
Parution le 15 avril 2015
EAN : 9782012038769
320 pages - 16,90€
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

  • Bouche cousue, de Marion Muller-Colard

Le résumé : « Dans la famille d’Amandana, la propreté irréprochable n’est pas qu’un métier. C’est un mode de vie. Rien qui dépasse. Dans le Lavomatique tenu par ses parents, le bruit des machines couvre celui des élans du cœur et du corps. Mais comment faire taire son attirance pour une de ses camarades de lycée ? »

Identités représentées : homosexualité (féminine et masculine)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que le récit de la narratrice est d’une grande sensibilité, et qu’elle interroge avec justesse le poids des normes sociales notamment dirigées vers les adolescentes (plus de détails ici).

Bouche cousue
Marion Muller-Colard, chez Gallimard Jeunesse
Parution le 14 janvier 2016
EAN :  9782070573295
112 pages - 7€
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

 

  • Opération Pantalon, de Cat Clarke

Le résumé : « Liv (ne l’appelez pas Olivia, il déteste ça) sait depuis toujours qu’il est un garçon et non une fille, mais le règlement très strict de son collège en matière d’uniforme lui interdit de porter un pantalon. Il lui faudra donc porter des jupes. Commence alors l’Opération Pantalon. La seule manière pour Liv d’obtenir ce qu’il veut, c’est de mener la bataille lui-même. Et il ne compte pas seulement changer les règles : il veut changer sa vie, un combat loin d’être gagné d’avance ! »

Identités représentées : transidentité (masculine), homosexualité (féminine, à travers un couple homoparental)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que c’est une histoire pleine de fraîcheur et de résilience, abordant, outre la transidentité, des tas de sujets importants tels que le sexisme, le harcèlement scolaire ou le handicap (plus de détails ici).

Opération Pantalon
Cat Clarke, chez Robert Laffont
Parution le 23 mars 2017
EAN :  9782221193440
270 pages - 14,90€
à partir de 13 ans

Untitled design (7)

  • Et plus encore, de Patrick Ness

Le résumé : « Un garçon se noie dans l’océan, désespéré et seul. Il meurt. Puis il se réveille, endolori, mais vivant. Comment est-ce possible? Quel est cet endroit étrange, complètement désert, dans lequel il se trouve ? Se pourrait-il que ce ne soit pas la fin ? Seth cherche à comprendre ce qui lui arrive, démêlant le réel de l’irréel, pour trouver un sens à sa vie. »

Identités représentées : homosexualité (masculine)

Pourquoi ça vaut le coup : Parce que c’est un roman intense et riche, qui ne ressemble à rien d’autre et qui met en scène un héros gay sans que ce ne soit le sujet principal de l’histoire (et ça c’est très bien aussi, parfois).

Et plus encore
Patrick Ness, chez Gallimard Jeunesse
Parution le 28 novembre 2014
EAN :9782070661701
448 pages - 19,50€
à partir de 13 ans

 


 

Voilà pour aujourd’hui ! Connaissiez-vous ces romans ? Qu’en avez-vous pensé ? 🙂

A propos facedecitrouille

Prof de lettres et d’anglais en lycée pro, j’aime la littérature jeunesse et ado de tout mon p'tit cœur de crapaud.

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s